Sièges-auto bouclier et tonneaux, la reponse de Cybex et Kiddy pour Sécurange

Comment certains l'ont sûrement déjà lu, les sièges bouclier on fait l'objet de doutes et de controverses dernièrement suite à une vidéo de L'UTAC. Cette vidéo mettait en scène des essais de tonneaux dans le but de comparer un système à bouclier avec un système à harnais à cinq points. Lors du 3ème tonneau, l'enfant était complètement éjecté du siège bouclier.

Tous les détails sur ces essais sont disponibles ici le site de Britax .

Sécurange continue de recommander l'usage de sièges RF dos à la route le plus longtemps possible mais souhaite rassurer et communiquer sur l'usage des sièges bouclier lors de passage de votre enfant face à la route.

Alors qu'en est-il vraiment ? Faut-il se méfier des sièges "bouclier" ?

Cybex et Kiddy, 2 fabricants majeurs de sièges-auto à bouclier d’impact, ont accepté de répondre conjointement au sujet de cette vidéo.

Voici leur réponse :

Sièges-auto bouclier et tonneaux, la reponse de Cybex et Kiddy pour Sécurange

Le test du tonneau est un passage obligatoire pour obtenir l’homologation d’un siège auto. Nos sièges auto étant homologués d’après la norme ECE R44/04, ils ont été soumis à de nombreuses étapes obligatoires dont un test du tonneau. Pour valider ce test, le dummy ne doit en aucun cas être éjecté du siège auto.
Puisque nos sièges sont homologués conformément au règlement ECE R44/04, cela signifie qu’ils ont passé avec succès les essais de retournement.


Au cours de cette vidéo, la voiture effectue plusieurs rotations, ce qui dans la vie réelle n’arrive quasiment jamais. En effet, il nous apparait important aujourd’hui de souligner quelques chiffres concernant l’accidentologie.

Ainsi, d’après la German BAst (Federal Highway Research Institute -
Institut National Allemand de recherches autoroutières – publication F67, 2007), les accidents entrainant un tonneau représentent moins de 3% des accidents totaux et ceux, entrainant plusieurs rotations sont donc naturellement plus faibles en proportion.

Selon le même institut, les blessures subies selon le type d’accident sont réparties comme telles : choc frontal et latéral 93 %, choc arrière 5 %, tonneau : 1% et autres : 1% (source : Federal Highway Research Institute, Publication F67, 2007 « Optimisation des systèmes de retenue pour enfant en voiture »).
De plus, 59% des accidents sont des collisions frontales et à cela s’ajoute 27% pour des collisions latérales (toujours d’après le Federal Highway Research Institute), soit un total de 86%.

Confiants dans nos produits respectifs, nous souhaitons offrir aux parents des solutions de transport sécurisé pour leurs enfants. Et nous pensons y arriver, puisque à ce jour et d’après les crash-tests organisés par des organismes indépendants, des sièges à bouclier se classent quasi systématiquement sur les
premières marches des podiums, notamment grâce à leur très bonnes protections contre ces 2 types de chocs. Ainsi en Groupe 1, ce sont 2 sièges à bouclier qui sont aux premières et deuxièmes places et qui ont
remportés pour la première fois, la mention « Excellent » par le TCS.
Une mention jamais attribuée jusqu’alors dans ce Groupe et pour un siège à harnais.

La même dynamique peut-être également observée pour les sièges du Groupe 1/2/3 avec des premières places occupées par des sièges à bouclier.
A la vue de ces chiffres, les parents ayant installés leurs enfants dans un de nos sièges auto à bouclier d’impact, peuvent alors être rassurés mais surtout très confiants.

Enfin, début octobre, la norme R44/04 a été amendée afin de durcir le test de retournement. Les sièges auto homologués jusque lors étant déjà homologués ils n’ont pas de nouveaux tests à passer. Par ailleurs, nous sommes confiants que nos prochains sièges auto passeront avec succès les tests
d’homologation.

Une question se pose alors concernant le but réel de cette vidéo, postée sur le site Internet d’un des acteurs principaux de sièges auto à harnais….

Nous trouvons regrettable ce type de pratique qui avant tout chose sème le doute dans la tête des utilisateurs des sièges auto à bouclier. Connaissant les données chiffrées, nous pourrions tout autant diffuser une vidéo de la réaction d’un siège à harnais en cas de choc frontal (qui arrive donc beaucoup plus souvent qu’un tonneau), or nous ne le faisons pas.

Que ce soit pour bâtir notre notoriété mais aussi pour concevoir nos dispositifs de retenue en toute sécurité, nous préférons nous appuyer sur la neutralité des crash-tests indépendants. Il est également dommageable de noter que des acteurs majeurs du secteur semblent aujourd’hui remettre en cause ses mêmes résultats, tout en s’en étant servi, dans le passé, pour construire leur notoriété.

Pour nous, le siège auto PARFAIT n’existe pas mais nous mettons tout en oeuvre pour nous en rapprocher. Il n’y a également pas de système de retenue imperfectible, chaque parent ayant des attentes différentes, nous promouvons la diversité afin que chaque parent trouve le produit qui lui convienne le mieux et surtout qui convienne le mieux à son enfant. En conclusion, nous espérons
vivement que ces méthodes ne porteront pas préjudice à la sécurité des enfants en voiture.

Sièges-auto bouclier et tonneaux, la reponse de Cybex et Kiddy pour Sécurange

Pour aller plus loin au sujet des sièges "bouclier" il a aussi été évoqué la question d'une trop forte pression abdominale.

Sur ce point je vous propose des conclusions d'études japonaises de 2008/2009 pour répondre plus objectivement sur ce point.

L’étude mesure plusieurs points :

  • Les blessures de la tête résultant d'un impact
  • Les forces exercées dans le cou
  • La déformation thoracique
  • Le niveau de déplacement de la tête

Ils utilisent 2 mannequins de 3 ans :

  • Le Q3 "plus souple" (utilisé par ADAC et TCS)
  • et le 3YO "plus tonique"

et testent sur 7 sièges face route :

  • 3 "bouclier" (donc 2 ceintures et 1 isofix top tether) mais ni des Kiddy, ni des Cybex
  • et 4 "harnais 5 points" (donc 2 ceintures et 2 isofix 3 points avec top tether)

​Résumé des résultats :

  1. Avec tous ces sièges "face route" la pression dans le cou dépasse le seuil de tolérance. MAIS...
    • ​​pour le mannequin plus souple (plus jeune) elle est beaucoup moins élevée dans un siège bouclier (env. 30% de moins).
    • Pour le mannequin plus tonique, la différence n'existe presque pas à condition que le siège à harnais soit isofix 3 points !
      (C'est cohérent avec les résultats des crash tests ADAC, TCS, où il y a de très bons sièges harnais en groupe 1 mais uniquement isofix 3 points, par contre aucun 1/2/3)
  2. Avec un bouclier, la pression abdominal est en effet bien plus élevée mais reste inférieure au seuil de tolérance, ça dépend de la structure du bouclier (Donc attention tous les boucliers ne se valent pas !)
  3. Les blessures de la tête sont réduites avec un bouclier ou un harnais à isofix 3 points, MAIS très élevées avec les harnais à ceinture

En complément, d’après un rapport du German Federal Highway Researches Insitute, les sièges à harnais 5 points auraient 81% de risque de mauvaise installation (vs 25% pour les sièges à bouclier)

Pour ceux qui le souhaitent voici le document source en anglais :

Responses of Hybrid III 3YO and Q3 Dummies in Various CRSs Tested Using ECE R44 Impact Conditions

Mise à jour février 2014 :

Toxa Avdeev est un passionné de rallye, et c'est sans doute pour partager son amour de la course et des dérapages que ce dernier a souhaité emmener son fils de trois ans avec lui dans sa voiture. Et son siège auto n'est autre qu'un Cybex Pallas !

> Voir l'article avec la vidéo

Retour à l'accueil