Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon enfant ne supporte pas le dos à la route ! Pistes et solutions

Pour ceux qui nous connaissent bien, l'équipe Sécurange recommande le dos route systématique pour les moins de 2 ans et recommande d'y rester le plus longtemps possible.

Je ne vais pas vous refaire ici tout le topo sur les bénéfices de voyager dos à la route.

Retenez avant tout que c'est 5x fois plus sûr pour votre enfant même lors d’un choc à 50km/h ! Il a 5x moins de risques d'avoir des blessures graves.

> Pour tout savoir sur le dos à la route rdv sur la rubrique dédiée​ sur le site Sécurange.

 

Mon enfant ne supporte pas le dos à la route !

Il n'acceptera jamais, il hurle....

 

 

 

 

 

Je dois bien vous avouer que c'est quelque chose que l'équipe entend extrêmement souvent ! Mais je vous rassure, je ne vais pas vous dire que vous avez systématiquement tort. Personne ne connaît votre enfant mieux que vous. Je vais simplement vous donner des pistes de solutions.

Rassurez-vous :)

Vous allez trouver ça un peu simple mais parfois il suffit simplement de vous rassurer. Ce n'est pas systématiquement​ le cas mais parfois, l'inquiétude des parents est plus importante que celle des enfants.

Le dos à la route en France finalement c’est nouveau, certains n’en n'ont jamais entendu parler avant, ce n’est pas commun… En tant que parent et même en tant qu’humain c’est naturel d’être inquiet.

Commencez par vous dire que maintenant en 2017 il y a de plus en plus d’enfants qui voyagent dos à la route tardivement et que tout se passe très bien.

Je le répète assez souvent mais SI C’EST ÉVIDENT POUR VOUS ÇA PEUT LE DEVENIR POUR LUI.  Parfois il suffit d’être convaincu que c’est quelque chose d’essentiel et normal comme ne pas monter sur une chaise près d’une fenêtre ou ne pas jouer avec le feu.

Pour les plus jeunes qui ont toujours connu le dos à la route, souvent ils ne se posent même pas la question. Ils intègrent naturellement qu’un siège auto s’utilise comme ça.

Mais ce n’est pas pour autant qu’il n’est pas possible de passer un enfant plus tardivement dos à la route alors qu’il a connu les voyages face route.  Certains enfants ont même un siège dos route chez papa/maman et un face route chez papi/mamie sans que ça ne pose aucun souci !

 

Alors “don’t worry be happy” c’est déjà un début ;)

Bon mais ok suivant le contexte et les enfants ça ne suffit pas toujours

Votre enfant ne pleure que dos à la route :/

 

La première question que je pose lorsque l’on me parle de ce cas est “Dans quel siège voyage l’enfant ?”.

 

Dans bon nombre de cas, ces enfants là sont soit en coque 0+ soit dans des sièges 0/1 basiques très bas et sans place pour les jambes. Ce sont les sièges dos route forcément les plus répandus et ceux qui vous en donnent une mauvaise image.

 

Les coques par exemple sont des sièges de bébé très inclinés. Bien qu’on puisse les utiliser tardivement (jusqu’au poids max ou jusqu’à ce que la tête dépasse) certains enfants ne souhaitent plus rester dans cette position couchée avec vue uniquement sur le plafond ou la portière.

 

Les sièges dos route pour enfants plus grands sont bien plus assis et bien plus hauts et offrent​ un large champ de vision par la fenêtre et le pare brise arrière.

 

 

Votre enfant veut absolument vous voir

 

Il y a plusieurs options à cette problématique.
 

  • La plus sûre est déjà de commencer par acheter un miroir panoramique. Je précise panoramique, car certains ont déjà testé les mini miroirs​ / rétros ventouse absolument inutiles et inefficaces.
    Il faut un miroir dédié au dos à la route qui se fixe le plus souvent sur l’appui tête de la banquette arrière. Ils sont grands et avec une forme convexe offrant un large champ de visibilité entre le parent et l’enfant. (Lire notre dossier voir son enfant dos à la route)

  • Il y a aussi l’option où l’1 des 2 parents voyage à l’arrière… forcément ce n’est le format idéal pour voyager en famille mais si ça permet de rassurer votre enfant (et vous) sans transiger sur la sécurité alors pourquoi pas ? Surtout que ça peut être temporaire et se calmer avec le temps.

  • Il y a aussi l’option du siège dos route à l’avant. Ce n’est pas forcément l’option que je préfère parce que c’est une vraie source de distraction pour le conducteur et ça masque un peu la visibilité sur le rétro avant droite.  Maintenant si ca peut éviter une crise de colère pour un enfant et rendre le voyage serein, pourquoi pas.

 

Votre enfant tend les jambes et s’énerve

Souvent vous en déduisez qu’il manque de place pour ses jambes, pourtant se raidir peut être dû à tout un tas de choses. Il peut être contrarié, ou se sentir inconfortable à cause d’une douleur quelconque (surtout pour les nouveaux nés ne pas hésiter à consulter votre médecin qui pourra écarter une éventuelle problème de santé) ou tout simplement jouer, tester.
 

Les enfants ont une position de confort et une souplesse bien différente de la nôtre, il est important de ne pas se transposer. Ne vous dites pas “je ne supporterais pas” !

 

Finalement quand on regarde comment nos enfants​ se tiennent en voiture, à table ou sur un canapé, ils lèvent les jambes, mettent les pieds sur les sièges, se mettent en tailleur ou à genoux... ça n'est pas si inconfortable. Le plus dur est souvent de les faire se tenir bien assis :)
 

Votre enfant est malade dos à la route

Mais bien sûr chaque enfant est unique et il n’y a pas de règle pour tous, mais aujourd’hui, aucune étude ne démontre que les individus sont davantage malades dans le sens contraire de la marche. Certains y sont sensibles et d'autres pas !

 

Le mal des transports est dû au contraste entre le mouvement enregistré par les yeux, et l’immobilité du corps perçue par l’oreille interne (en voiture, il estime que le corps ne bouge pas)

 

En général on peut commencer à ressentir le mal des transports à partir de l'âge de 2 ans. En dessous de 2 ans, il y a une certaine immaturité cérébrale qui fait que l'enfant n'y est pas sensible. Il peut s'accentuer entre 2 et 12 ans. Plus tard, avec l'âge, le mal des transports a tendance à s'atténuer. Mais ce n'est pas toujours le cas.

 

Si besoin, il existe quelques solutions à tester : homéopathie, bracelet d’acupuncture, micro kiné… etc

 

Votre enfant n’aime pas la voiture

Malheureusement pas de miracle avec ça, il faut de quoi les occuper et varier le plaisir régulièrement.

On peut prévoir des petits jouets, activités​. Le top est d’avoir un petit sac varié mais de ne pas tout lui donner, et de pouvoir sortir quelque chose de nouveau dès que l’enfant se lasse. C’est assez efficace.

  • Petits jouets, voitures, figurines...
  • Un petit volant de voiture pour conduire comme papa/maman,
  • des comptines à diffuser dans la voiture,
  • Une tablette pour se poser et dessiner
  • Des livres
  • Oui il y a toujours le plan TABOU qui sauve des voyages de la super tablette avec des jeux et dessins animés  
  •  

D’autres pistes

La position recroquevillée du cosy bien que physiologique peut déranger un enfant atteint de RGO. Il se retrouve "courbé" et le reflux majoré. Les remontées acides peuvent être plus importantes et désagréables.

 

Le Reflux gastro-oesophagien est un phénomène bénin, souvent sous-diagnostiqué. Il y a le RGO externe, avec de multiples régurgitations (facile à diagnostiquer) ou un RGO interne, plus difficile à confirmer. Quelques pistes pour l'évoquer : un bébé qui dort mal, grimace en dormant, tire la langue, mâche à distance des repas.


Si vous reconnaissez votre enfant dans certains de ces comportements, des solutions existent, la première étant évidemment de consulter votre médecin qui pourra vous orienter de façon adaptée.


D’un point de vue​ siège auto il faut privilégier un siège plus droit que le cosy. Ceci peut aussi améliorer vos trajets et le bien-être de votre enfant.


Et surtout, une fois des mesures mises en place, laissez le temps à votre enfant de s'y habituer et de reprendre confiance, il leur faut parfois un petit temps d'adaptation :)
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Vanessa 22/09/2017 23:02

J'ai tout lu car j'étais dans cette situation avec ma fille. On a pourtant tout essayé : elle est dans le Hauck Varioguard Plus, donc pas un truc bas de gamme inconfortable, j'ai voyagé à l'arrière avec elle, des jouets, des livres, des comptines, des chansons. C'était devenu intenable à tel point qu'on ne prenait plus la voiture (et ça nous compliquait bien la vie) car à chaque fois c'était un festival de vomitos et de crises de larmes/nerfs qui finissaient à ce que mon conjoint et moi nous hurlions dessus dans la voiture tellement c'était insupportable. Visite chez l'osthéo au cas où, rien d'anormal. Finalement je l'ai passée en face route à ses 19 mois et depuis ô miracle : tout va bien en voiture. Donc pour me convaincre qu'en dos route c'est faisable et que ça ne rend pas malade, y'a du boulot...pour ne pas dire que c'est quasi-impossible.

bim 08/06/2017 16:19

Non, si l'enfant est dos à la route, c'est autorisé.

Clémence 14/07/2017 09:21

Bien penser à désactiver l'airbag si vous installer votre enfant devant en dos à la route

Guiillaume 06/06/2017 16:08

"Il y a aussi l’option du siège dos route à l’avant"

Heu ... c'est pas interdit en France ca ? Me semble bien que s'il y a des sièges avec ceinture libres à l'arrière, un enfant de moins de 10 ans n'a pas le droit d'etre à l'avant.
Donc a moins d'avoir une familel avec 4 enfants et un véhicule avec seulement 5 places...

Possible sur un véhicule 2 places par contre

Marilyne - Maman Sécurange 10/07/2017 11:39

Pas avec un enfant dos à la route c'est tout à fait permis en effet ! On irait pas vous conseiller des choses illégales !